Cohérence Cardiaque

 

 

Prenez votre coeur en main

et respirez 

LA COHÉRENCE CARDIAQUE

La cohérence cardiaque est une méthode simple et efficace qui permet de contrôler sa respiration afin de réguler stress, anxiété... Elle permet aussi de travailler sur certaines maladies chroniques, phobies et addictions.

 

Grâce à ce travail sur la respiration, nous agissons volontairement sur le système nerveux autonome.

 

Sachant que notre coeur est directement connecté à notre cerveau grâce à des neurotransmetteurs (avec près de 40 000 neurones le coeur possède un réseau complexe de neurotransmetteurs), il est évident qu'une action sur celui-ci a une conséquence sur l'ensemble de notre système nerveux autonome.

"Lorsque l'on consulte un professionnel de la santé, c'est en général pour deux raisons: le stress OU la conséquence du stress" (Docteur O'Hare).

Les bienfaits de la cohérence cardiaque sont nombreux:

  • Gestion du stress, de l’anxiété, de la dépression

  • Aide au sommeil

  • Régulation de l’hypertension artérielle

  • Diminution ou disparition des douleurs chroniques

  • Renforcement du système immunitaire

  • Problématiques liés au poids

  • Troubles de l'appétit

  • Diabète de type 2

  • Phobie (avion, insectes, scolaire...)

  • Addictions (tabac, alcool...)

  • Amélioration des performances

  • Concentration

  • Mémoire

  • Confiance en soi...

LE SYSTÈME NERVEUX AUTONOME

Depuis le début de l'humanité, l'homme doit s'adapter à son environnement.

Lorsque l'on se sent menacé, nous réagissons de deux manières: avec "la fuite ou le combat". Pour ce faire, il nous faudra déployer de l'énergie (déclenchée par le système nerveux sympathique grâce à des émotions telles que la peur, la colère, le dégoût... Une fois la menace disparue, nous aurons besoin d'un temps de récupération, détente,etc... déclenché par le système nerveux parasympathique.

En résumé, si on compare notre système nerveux autonome à une voiture:

le Sympathique est l'accélérateur et le Parasympathique est le frein (c'est vraiment pour résumer).

Le système nerveux autonome correspond à la partie du système nerveux involontaire qui gère la quasi totalité de certaines fonctions automatiques de l'organisme comme les muscles lisses, la digestion, la respiration, les muscles cardiaques ou certaines glandes.

Il s'oppose au système nerveux somatique qui est la branche destinée principalement à l’action. Sa mise en œuvre est issue d’une décision, d’une volonté. Elle est associée au contrôle volontaire des mouvements du corps dans son environnement extérieur.

Le système nerveux autonome se décompose en trois parties :

       Il gère donc les fonctions de l'organisme, comme la respiration ou le battement du cœur. 

  • le système nerveux parasympathique: il ralentit le rythme cardiaque et la tension artérielle par vasodilatation et favorise la détente. Il facilite également la digestion en augmentant les sécrétions salivaires, gastriques et intestinales, et stimule l'appétit sexuel.

  • et le système nerveux entérique: il régule le système digestif ainsi que les activités motrices et sécrétrices.

 

Ensemble, ces trois systèmes gèrent l'activité de nombreux organes dont  le coeur.

La cohérence cardiaque régule le système nerveux autonome (qui est donc notre "pilote automatique") et permet un retour au calme rapide.

 

On est en meilleure santé lorsqu’il y a harmonie entre le sympathique et le parasympathique.

 

De plus, on sait que l’inspiration stimule le sympathique et l’expiration le parasympathique.

 

En travaillant sur la respiration via la cohérence cardiaque, on peut donc contrôler le système nerveux autonome.

Amener à un retour au calme ralentit le rythme cardiaque et envoie un message positif à notre cerveau notamment au système limbique, cerveau lié à nos émotions.

NOTRE CERVEAU

Un déséquilibre du système nerveux autonome va donc avoir des conséquences sur notre cerveau.

Notre cerveau, ce mystère.

 

Notre boîte crânienne comporte 3 cerveaux:

  • le néocortex qui est le centre de nos fonctions cognitives (le raisonnement, la compréhension, la logique…),

  • le cerveau reptilien qui correspond à l'intuitif d'où émane notre instinct de survie,

  • et le cerveau limbique qui est notre cerveau émotionnel. Il gère nos émotions et contrôle en grande partie l’équilibre physiologique de notre corps. Il va agir sur notre cœur, notre tension artérielle, notre système endocrinien (organe responsable de la production et libération des hormones), notre système immunitaire, notre appétit ainsi que sur notre système digestif. Une mauvaise gestion de nos émotions impacte notre santé (hypertension artérielle, dépression, perte de sommeil, les maux chroniques, maladies de peau (acné, psoriasis, rides prématurées…), concentration, de mémorisation, fatigue...

 

 

LA VARIABILITÉ DE LA

FRÉQUENCE CARDIAQUE

 

 

Quand on parle de cohérence cardiaque, il est nécessaire de comprendre ce qu'est une variabilité de la fréquence cardiaque.

 

La variabilité de la fréquence cardiaque (VFC) est la variation de l'intervalle sur une période donnée entre chaque battement du cœur. Elle est plus ou moins élevée selon les personnes et les situations.

On la mesure grâce à un logiciel (Biofeedback).

 

Une VFC élevée est signe d’une bonne régulation de la fréquence cardiaque en fonction des attentes.

 

À l’inverse, une VFC faible est plutôt signe d’une plus faible santé cardiaque et augmente les risques de maladies cardio-vasculatires, d’hypertension artérielle…

 

Lorsque nous sommes en situation de stress ou autre (peur, colère, frustration…), la variabilité de la fréquence cardiaque dessine une courbe irrégulière.

 

Alors que, lorsque nous éprouvons des émotions positives, la courbe est ample et régulière (cf. schéma ci-dessous).

 

 

Sur ces graphiques, on se rend compte de l'impact de la cohérence cardiaque sur la VFC

et donc sur l'état de bien-être ressenti. La différence est parlante.

La Cohérence Cardiaque agit par conséquent directement sur la variabilité de la fréquence cardiaque. 

 

Elle permet ainsi l’envoi de messages positifs à notre cerveau via notre coeur et la synchronicité des différents systèmes nerveux, cardiovasculaire, endocrinien et immunitaires.

 

La méthode de respiration qui équilibre consiste à inspirer et expirer selon un compte précis:

 

5 secondes à l’inspire et 5 secondes à l’expire soit 6 respirations par minute.

 

Le logiciel me permet de mesurer la VFC de mes clients et les effets de la Cohérence Cardiaque sur l'amélioration de leur santé. Chacun pourra donc prendre conscience des progrès effectués et adapter son rythme selon ses besoins.

La cohérence cardiaque est une bonne solution pour amener à plus de santé et de sérénité dans son quotidien.

Inspirer lorsque le coeur monte et expirer lorsqu'il descend.

Ce petit exercice est à pratiquer 3 fois par jour mais 1 ou 2 fois au début est déjà bien.

Sources:  

https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/biologie-systeme-nerveux-sympathique-14293/

https://santezvousbien.com/coherence-cardiaque-lutter-contre-stress/

Diapositive9-2.png

Petites vidéos sur la Cohérence Cardiaque